Edvard Munch

Le mercredi 21 septembre aura lieu le vernissage de l’exposition Edvard Munch au Musée National d’Art Moderne de Paris. Un an après celle de la Pinacothèque, c’est une nouvelle grande exposition consacrée à l’artiste norvégien à Paris. La première en date de cette importance à Paris fut en 1992, au musée d’Orsay. La contribution originale d’Edvard Munch à la modernité artistique est demeurée largement sous-estimée en France : il suffit de lire la plupart des histoires de l’art pour s’en rendre compte. Pour ceux qui ont vu le film de Peter Watkins, il n’est pourtant pas possible d’ignorer que Munch a ouvert une voie autre que le néo-impressionnisme français, qui ne se réduit pas non plus à une préfiguration de l’expressionnisme. Cette nouvelle exposition permettra-t-elle de le reconnaître ? Rendez-vous fin septembre !

A propos Pascal Rousse

Je suis docteur en philosophie, professeur certifié d'arts plastiques en collège à Paris et chercheur indépendant. Mes recherches en philosophie de l'art portent sur le cinéaste soviétique Serguei M. Eisenstein, le montage et le modernisme.
Cet article, publié dans Art, Culture, Pensée artistique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s