Au cœur des ténèbres

Je fais une hypothèse. Le point de départ du désir de connaissance, qui la conditionne chez l’être humain, ce ne sont pas les sensations en elles-mêmes. C’est plutôt leur caractère désordonné et contradictoire : elles ne forment qu’imparfaitement des signaux pour s’orienter dans le monde.

Le monde naturel est immédiatement donné, dans la perception lucide, à la fois comme un chaos et comme une plénitude. Même cette impression de plénitude peut apparaître à la fois splendide et horrifiante. On en a un témoignage sublime dans Au cœur des ténèbres, de Joseph Conrad, par exemple.

Or, le stade le plus primaire, disons le plus puéril, de cet ensemble d’impressions forme toujours le substrat de la plupart des films d’action américains. Même dans la représentation d’un milieu urbain ou d’un ensemble technique sophistiqué, les forces de la nature s’y trouvent omniprésentes. Elles constituent le ressort essentiel du mouvement, de l’événement ou de l’action. La nature est à la fois l’ordre et le chaos, la perdition et le salut, le théâtre d’un jugement prédestiné.

Heureusement, il est au moins un artiste américain pour mettre en image ce substrat de façon moins naïve, plus critique et poétique, et ouvrir ainsi au spectateur sa dimension métaphysique. Oui, David Lynch.

A propos Pascal Rousse

Je suis docteur en philosophie, professeur certifié d'arts plastiques en collège à Paris et chercheur indépendant. Mes recherches en philosophie de l'art portent sur le cinéaste soviétique Serguei M. Eisenstein, le montage et le modernisme.
Cet article, publié dans Art, Cinématographe, Culture, Inactualité, Pensée artistique, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Au cœur des ténèbres

  1. Basil dit :

    Le texte de « Crazy Clown Time » de David Lynch

    Molly had her rip shirt
    Molly had her rip shirt
    Suzy, she ripped her shirt off completely
    Oh, Molly had her rip shirt
    Oh, Molly had her rip shirt
    Suzy, she ripped her shirt off completely
    Then he poured the beer
    Then he poured the beer all over Sally
    Then he poured beer
    Then he poured the beer all over Sally
    Then he poured beer
    Then he poured beer
    Then he poured the beer all over Sally
    Ah, ah
    Buddy screamed so loud, he spit
    Buddy screamed so loud, he spit
    We all ran around the back yard
    We all ran around
    We all ran around the back yard
    It was crazy clown time
    Crazy clown time
    It was crazy clown time
    Crazy clown time
    It was crazy clown time
    It was real fun
    Diddy and his hair,
    Diddy and his hair
    I’m fire! Oh, oh, oh!
    Danny spit on Suzie
    Bobby sat and drunk two beers
    Kimmy jumped all around, so high…
    Oh, oh, oh!
    Molly had her rip shirt
    Suzie had hers off completely
    Molly getting her rip shirt
    Suzie had hers off completely
    Danni poured beer all over
    Bobby screams so loud and spit
    Bobby screams so loud and spit
    No one around
    They all run around
    They all run around
    Oh, it’s crazy clown town!
    It was really fun!
    It was real fun, oh!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s