Soyons précis

Georges Grosz, Les piliers de la société, 1926

Je me demande parfois si je ne vais pas trop loin dans certains rapprochements, certaines interprétations des mouvements à la surface du monde.

Ainsi dans le précédent article, je voyais dans l’affaire de Benghazi l’un des nombreux signes de la division du travail et donc de la complémentarité entre droites « de gouvernement » et extrêmes droites (cette distinction tiendra-t-elle encore longtemps en France ?). Je serais content que l’on me convainquît de ce qu’un tel jugement n’émane que de mes lunettes idéologiques.

Je dois d’ailleurs préciser que j’estime indispensable que toute démocratie se partage entre un pôle « conservateur » et un pôle « progressiste », entre lesquels la diversité des opinions peut se déployer dans un espace politique structuré par des principes communs.

Mais las ! Outre que je fus témoin, bien longtemps avant les frasques de la « droite populaire », de la présence et de l’influence très concrète des idées de Maurras au sein du défunt R.P.R., les querelles agitées autour des programmes d’histoire de l’Éducation Nationale me rappellent à chaque rentrée que je ne prends pas des vessies pour des lanternes.

Si je m’éloigne quelque peu de l’art ici, c’est cependant une affaire de culture, dont dépend la possibilité de vivre tous ensembles avec nos différences. Une tâche assez ardue pour chacun. À tel point que beaucoup de gens fatigués protestent là contre en tentant de nous convaincre que c’est peine perdue et qu’il vaut mieux s’accommoder de la mocheté, à commencer par la leur. Là c’est tout de même affaire d’esthétique !

A propos Pascal Rousse

Je suis docteur en philosophie, professeur certifié d'arts plastiques en collège à Paris et chercheur indépendant. Mes recherches en philosophie de l'art portent sur le cinéaste soviétique Serguei M. Eisenstein, le montage et le modernisme.
Cet article, publié dans Actualités et politique, Art, Culture, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Soyons précis

  1. Un message express pour vous dire que je continue à vous lire et à être stimulé par vos très belles et très utiles réflexions. Je reprends un peu plus tard la conversation avec vous, pour l’instant je n’ai pas une seconde (non que je sois occupé à la manière des gens « biens », qui se font gloire de vivre en un temps où il est de bon ton de ne pas en avoir, mais une conjonction de circonstances professionnelles et familiales ne me laisse que le temps d’y faire à peu près face) A bientôt donc et toutes mes amitiés. Eric

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s