Poésie philosophique, philosophie poétique…

il se passe quelque chose dans cette écriture : à suivre !

Camellia Burows

 

– ne pas oublier, regarder droit et devant soi/ poser des oeillères

– la situation désastreuse de la Grèce, se sentir impuissant devant le récit d’horreurs et de honte quotidienne/ enrager de désespoir

– une discussion sur le viol/ le tabou/ avoir envie cogner fort, plus fort encore et sentir son coeur battre de nouveau à l’envers/ tenter de s’oublier

– l’attente jaune comme le cocuage

– tout perdre à être automates et animaux machines

– tout reconquérir en un éclat de rire tonitruant

– l’éloignement et la fatalité comme armes révoltantes/ ne jamais croire au destin

– vouloir se battre contre de moulins à vent ou à eau tout en le sachant pertinemment/ s’essayer tout de même

– un rire impromptu/ trois femmes au rire écarlate, semblables et si différentes

– partir au Liban ou à New York, ou les deux et les trois

– les mauvais conseils…

View original post 152 mots de plus

A propos Pascal Rousse

Je suis docteur en philosophie, professeur certifié d'arts plastiques en collège à Paris et chercheur indépendant. Mes recherches en philosophie de l'art portent sur le cinéaste soviétique Serguei M. Eisenstein, le montage et le modernisme.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s