L’idée totalitaire et l’humanisme à venir

The_Testament_of_Dr_Mabuse-178745489-large

La circulation est le mouvement où l’aliénation générale apparaît comme appropriation générale et vice versa. Bien que l’ensemble de ce mouvement apparaisse comme un processus social dont les moments isolés émanent de la volonté consciente et des fins particulières des individus, la totalité du processus est en fait un agrégat objectif, né spontanément. Issue de l’interaction consciente des individus, cette cohésion n’est pas pour autant un fait de leur conscience, et ils ne l’assument pas comme totalité. Leurs propres conflits produisent une force sociale au-dessus d’eux, qui leur est étrangère ; l’action qu’ils exercent les uns sur les autres devient un processus et une puissance qui échappe à leur maîtrise. Totalité du processus social, la circulation est aussi la première forme dans laquelle non seulement le rapport social — comme c’est le cas avec une pièce de monnaie ou avec la valeur d’échange — mais encore l’ensemble du mouvement de la société elle-même se présente comme un fait indépendant des individus. Les interrelations sociales des individus s’érigent en autorité autonome au-dessus d’eux : qu’on représente cette autorité comme un fait de la nature, du hasard ou de quelque autre force, elle est le résultat fatal de ce que le point de départ du mouvement social n’est pas le libre individu social. Première totalité parmi les catégories économiques, la circulation se prête admirablement à rendre perceptible cet état de choses.

Karl Marx, Le Capital, Livre II Le processus de circulation du capital, « Introduction »

L’idée totalitaire est bien un produit du capitalisme. C.Q.F.D.

Dans ce système, le manipulateur lui-même finit toujours, tel le Dr Mabuse, trahi par le jeu immanent des choses qu’il croyait contrôler.

dr-mabuse

C’est pourquoi, il faut penser avec Marx, mais en même temps avec Nietzsche relu par Georges Bataille, pour surmonter les illusions de l’idée de liberté grâce à la puissance de souveraineté de l’individu, soutenue par les communautés électives en lesquelles il se reconnaît. Cela implique d’exorciser les démons du ressentiment. Car, comme Nietzsche l’a admirablement compris, le principe d’égalité a été jusqu’ici perverti par la morale des esclaves, sur laquelle les institutions théologico-politiques étaient intéressées à le fonder. En effet, l’idée d’égalité est absurde si elle consiste à partager la médiocrité et renoncer à être soi. Là encore, la parabole de La légende du Grand Inquisiteur de Dostoïevski complète métaphysiquement la démonstration.

Kierkegaard, Dostoïevski et Nietzsche ont mis le doigt sur ce qui a fait échouer jusqu’ici les tentatives de renverser le modèle oligarchique : le défaut d’une haute idée de l’espèce humaine, fondement de la fraternité. L’aboutissement le plus abject du ressentiment, qui est le fumier de la morale la plus commune et la plus basse, conduit à son retournement. C’est en effet le pessimisme anthropologique, le mépris de l’humain, qui forme le socle de tout conservatisme.

Photogramme de Metropolis de Fritz Lang, 1927

Photogramme de Metropolis de Fritz Lang, 1927

Il faut poser l’horizon d’une anthropologie humaniste universelle pour fonder l’idée d’égalité sur ce que tout être humain a de meilleur. Alors, la révolution à venir permettra la construction d’une démocratie radicale et durable.

La destruction du Moloch capitaliste, photogramme de Metropolis de Fritz Lang, 1927

La destruction du Moloch capitaliste, photogramme de Metropolis de Fritz Lang, 1927

drmabusederspielereinbibj4.7681

A propos Pascal Rousse

Je suis docteur en philosophie, professeur certifié d'arts plastiques en collège à Paris et chercheur indépendant. Mes recherches en philosophie de l'art portent sur le cinéaste soviétique Serguei M. Eisenstein, le montage et le modernisme.
Cet article, publié dans Actualités et politique, Cinématographe, Pensée artistique, Philosophie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’idée totalitaire et l’humanisme à venir

  1. univerzoro dit :

    A reblogué ceci sur une pensée plurielle.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s